Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Club Nautique de Beau Rivage

Club Nautique de Beau Rivage

Pour mieux connaitre le club nautique de beau rivage à Saint Chamas dans les Bouches du Rhône


Les logiciels de navigation et météo

Publié par Philippe sur 3 Janvier 2015, 22:00pm

Catégories : #Logiciels

Bonjour à toutes et tous,

veuillez trouver ci-dessous une synthèse très explicite sur les différentes solutions éxistantes à ce jour concernant les logiciels de navigation et de météo disponibles gratuitement ou d'un cout très modéré.

Ce post m'a été fournit par Yves du voilier Espéranza II que nous pouvons tous remercier pour le travail qu'il a fait. Jugez-en par vous même...

 

Plan:

 

Introduction

Pourquoi utiliser des logiciels de navigation sur PC ou Tablette ?

Quel choix de logiciel ?

Sur PC Logiciels de météo fonctionnant sur Windows

Sur PC logiciels de navigation fonctionnant sous Windows

CHOIX SUR PC :

Sur Android logiciels de météo

Sur Android logiciels de navigation

CHOIX SUR ANDROID :

 

Exploitation des données de routage et de météo

Quand charger les gribs et faire le routage ?

Chargement de données météo sur SQUID PC et routage.

Chargement des données météo sur SailGrib WR Android et routage.

Exploitation des gribs et des données de routage issus de Squid dans open cpn.

Exploitation des gribs et des données de routage issus de SailGrib WR dans open cpn.

Conclusion

Prochains Chapitres autour du NMEA

 

 

Introduction

Le but de ce premier article est de faire un petit panorama sur les logiciels de navigation et météo gratuits ou d’un coût modéré inferieurs à 50 € utilisables en croisière sur PC Windows et Android.

Dans ce premier article je ne vais étudier que les logiciels simples qui n’exploitent que le GPS (sur Smartphone et Tablettes GPS intégré et sur PC connexion « souris GPS » par le port USB). 

Je ne vais donc pas étudier les logiciels exploitant les données NMEA issus de la centrale de navigation du voilier. Le NMEA 0183 ou 2000 (plus récent) c’est quoi ? C’est un protocole standardisé de transfert de données qui permet à vos différents instruments de navigation de vous restituer des données telles que le cap, la position, la vitesse, la profondeur, la direction et la vitesse du vent, les cibles AIS etc …

Tous les  logiciels sur PC, Apple ou Android qui reçoivent les phrases NMEA circulant sur le réseau issus de vos instruments de navigation : position, loch, sondeur, anémomètre, AIS etc…  nécessitent l’installation à bord d’un matériel supplémentaire :   un multiplexeur. Le multiplexeur  va récupérer toutes vos données de navigation NMEA et les envoyer soit  via un port USB (souvent vers le PC) soit en WIFI vers vos ordinateurs Smartphones ou tablettes.

L’étude des logiciel exploitant les données NMEA de cette connexion en wifi sur  Android  ou USB/WIFI  sur PC fera l’objet d’un prochain article et sera nécessairement un peu plus tourné vers la technique et l’informatique.

 Je vais donc aussi exclure les logiciels Apple qui sont pourtant très bons et ergonomiquement aboutis.  Pour Ipad voir principalement:

http://www.francis-fustier.fr/inavx.html   pour la navigation. Et de façon générale le très bon blog suivant qui est une référence : http://www.francis-fustier.fr/navigation.html

http://www.weather4d.com/ pour la météo et les grib mais ce logiciel est également téléchargeable sur google play pour android et je vais y revenir plus loin.

Voir également les articles récents très intéressants  de gilles dans le blog du CNBR : http://www.cnbr13.com/2014/06/utiliser-une-tablette-ipad-comme-repetiteur-de-cockpit-pour-opencpn.html

http://www.cnbr13.com/2014/11/utiliser-une-tablette-ipad-comme-repetiteur-de-cockpit-pour-opencpn-suite.html

 

Pourquoi utiliser des logiciels de navigation sur PC ou Tablette ?

Selon moi on ne remplacera jamais nos traceurs / GPS pouvant être directement connectés à notre pilote automatique. Cela représente l’utilisation standard et simple d’outils de navigation moderne qui procurent un certain confort lors de nos navigations. Pour moi cela représente plus de 95% de l’utilisation que j’ai de mes instruments de navigation. En croisière qu’il est simple de suivre sur la carte du traceur les différents waypoints de la route que l’on a tracé pour aller en Corse ou à Minorque et de vérifier de temps à autre que le pilote automatique ne dévie pas de cette trajectoire. Cela permet de vaquer à nos occupations qui font tout le plaisir de la croisière : contempler avec béatitude la  mer, les étoiles la nuit, pêcher à la traine, cuisiner, manger, lire, régler ses voiles, etc… et sentir son voilier glisser sur l’eau. Pour ma part j’ai un traceur/GPS Garmin 421 avec une cartographie garmin BlueChart  à l’intérieur  et à l’extérieur un Traceur/GPS Lowrence HD7 avec une cartographie navionics. Ces deux traceurs  connectés en nmea 2000 sur mon réseau Simrad me permettent également de voir les cibles AIS.

Mes cartes papiers sont rangées au fond d’un tiroir et je ne les sort jamais, honte à moi ! je n’ai jamais fait un point sur une carte et je n’ai jamais navigué à l’estime. Je fais confiance au GPS. Cela renforce toute l’admiration que j’ai pour ceux qui naviguent « à l’ancienne » et qui maîtrisent certainement encore mieux la mer et leur voilier.

Si des traceurs / GPS répondent pratiquement à tous nos besoins de navigation en croisière, alors pourquoi me direz-vous se compliquer la vie avec des PC et tablettes à bord ?

Pour plusieurs raisons :

1)      La sécurité de navigation: cela permet de multiplier le nombre de sources GPS au cas où les traceurs / GPS tomberaient en panne ( cela ne m’est jamais arrivé). Un tablette android ou un smartphone android possèdent leur propre GPS intégré, un PC peut avoir une « souris » GPS. Si Tous ces terminaux informatique ont un GPS et un logiciel de navigation installé, ils peuvent remplir a peu près les mêmes fonctions que le traceur/GPS embarqué du voilier et donc potentiellement le remplacer.

2)      La sécurité météo : Là ils offrent réellement un plus non négligeable avec  la possibilité de télécharger des fichier grib. L’exploitation intelligente de fichiers gribs permet de faire plein de choses intéressantes :

Avant la navigation : Choisir le moment le plus opportun pour faire une traversée avec le choix de la bonne fenêtre météo. En sachant qu’en méditerranée la météo est capricieuse mais que des prédictions à deux jours sont suffisamment fiables et que les traversées les plus longues font environ deux jours, on réduit les risques d’être surpris par une mauvaise météo durant une traversée.

Avant la navigation : Pour optimiser sa route en fonction de la météo, c’est le routage météo pour arriver plus vite au point de destination.

Durant la navigation : Là aussi pour faire du routage météo et optimiser sa navigation.

Le routage météo c’est là selon moi la vraie valeur ajoutée de l’informatique à bord, mais il faut que cela amuse le capitaine et son équipage. Si le routage météo joue évidement de nos jours un rôle très important dans les courses au large par rapport aux stratégies de course, il n’en demeure pas moins qu’en croisière cela reste un élément de confort et de sécurité supplémentaire optionnel mais non négligeable.

3)      Le plaisir  futile de la technique pour ceux qui aiment faire joujou avec  l’informatique comme moi.

En navigation la vrai valeur ajoutée de l’informatique est de pouvoir mixer intelligemment des données météo (norme fichiers grib) et des données de routage (norme fichiers .gpx)  dans des logiciels de navigation utilisant le GPS et affichant la trace de navigation en cours sur une une cartographie marine précise raster ou vectorielle. Ainsi tout l’intérêt de l’informatique a bord est selon moi de pouvoir voir non seulement sa trace et sa position courante (avec éventuellement les cibles AIS à proximité) sur une carte marine précise raster ou vectorielle mais aussi d’afficher en surimpression sur le même écran les gribs et la route idéale issue du routage météo. Les traceurs standard ne le permettent pas toujours. Des logiciels sur PC chers et sophistiqués tels que Adrena ou MaxSea le font tous sur PC. On peut également le faire avec des solutions peu coûteuses, c’est ce que l’on va voir dans  le dernier chapitre.

Avant je vais donc essayer de parcourir les différents logiciels de météo et de navigation et de retenir ceux qui me semblent intéressants dans cette optique.

Quel choix de logiciel ?

Beaucoup de  logiciels de navigation et de routage météo sont relativement chers et complexes et sont largement utilisés en course au large ou même en régate. La Rolls des logiciels de navigation et de routage météo c’est ADRENA : http://www.adrena.fr/, Son  palmarès http://www.adrena.fr/images/stories/PDF/Palmares_Adrena_2013.pdf est éloquent, ses fonctionnalités suivant les versions sont immenses : http://www.adrena.fr/images/stories/PDF/Comparatif_Fonctions_Adrena.pdf et ses prix de 600 € à 3000 €  http://www.adrena.fr/images/stories/PDF/TarifsAdrena_2015.pdf  sont justifiés vu la qualité du logiciel et ses nombreuses possibilités. Pour les curieux a noter qu’une version d’évaluation gratuite un mois est téléchargeable :http://www.adrena.fr/fr/Versions-d-evaluation/versions-devaluation-des-logiciels-adrena.html

Un autre logiciel connu de navigation et routage météo plus ancien et aussi très complet et encore assez cher: http://www.maxsea.com/fr

ScanNav : http://www.scannav.com/FR/home.php   Semble-t-il beaucoup de possibilités plusieurs format de cartes, Ais, Grib, NMEA mais pas de routage météo. Payant et beaucoup moins cher que Adrena ou maxSea. Compter environ 300 € pour ScanNav + Module GRIB + Module AIS + Pack Cartes SnMap Méditerranée. Il sort donc du cadre des logiciels peux couteux que je veux étudier.

Mon but n’est pas d’étudier de tels logiciels qui demeurent onéreux mais excellents, très complets et dialoguant avec votre réseau NMEA, mon but est de faire un petit tour des logiciels gratuits ou peu onéreux inferieurs à 50 € sur PC Windows (XP, 7, 8) et sur Android n’utilisant que le GPS et une connexion internet pour récupérer les fichiers météo Grib.

Deux grandes catégories de logiciels sur PC et Android :

Logiciels de météo (avec téléchargement de grib)  intégrant  optionnellement un module de routage météo.

Logiciels de navigation utilisant le GPS et une cartographie raster (format papier scanné)  ou une cartographie numérique vectorielle (souvent chère).

 

Sur PC Logiciels de météo fonctionnant sur Windows

L’incontournable et le plus utilisé zygrib : http://www.zygrib.org/  Avantages : Ergonomie assez simple, gratuit. Inconvénients : pas de module de routage météo, un seul modèle météo à couverture mondiale GFS avec une maille pas très fine donc peu précise.

Le logiciel Navimail de météo France : https://particulier.meteofrance.com/navimail-easy-cote  Avantages : Modèles météos très précis. Inconvénients : Ergonomie totalement dépassée et pas simple à utiliser, téléchargement des gribs payants et assez chers. Toutefois possibilité de télécharger avec un système de points payants (hors abonnement)  proportionnels à la taille du fichier téléchargé. J’ai utilisé autrefois quelquefois ce logiciel pour la qualité et la précision de ses fichiers gribs  modèles arome avec des mailles très fines. Mais je l’ai vite abandonné au profit de SQID quand il est sorti il y a environ 3 ans.

Mon préféré SQUID :   http://www.greatcircle.be/squid/  Avantages : Gribs avec maillages fins, plusieurs modèles météo, Ergonomie assez simple, module de routage météo avec polaires du voilier. Inconvénient : pour les fonctions de routage et les gribs avec des maillage fins : abonnement payant. Pour un abonnement d’une semaine compter 5 €,  un mois compter environ 19 € et le coût est dégressif sur la durée d’abonnement. C’est peut-être un peu cher, mais la précision de la météo ça reste hélas payant. C’est un logiciel que l’on va détailler un peu plus loin.

 

Sur PC logiciels de navigation fonctionnant sous Windows 

Open CPN : L’incontournable, le plus utilisé et le vrai couteau suisse de la navigation sur PC : http://opencpn.org/ocpn/download , aide en français :http://opencpn.shoreline.fr/Tutoriel.htm  Avantages :  Gratuit,  Prend un compte une cartographie raster (pour le format raster .kap vous trouverez toujours un copain qui vous fournira les cartes de toute la méditerranée…)  ou vectorielle (pour le format CM93 vous trouverez toujours un copain qui vous fournira les cartes du monde entier…), affiche les cibles AIS,  truffé d’options réseaux qui lui permet de dialoguer en nmea avec  vos instruments de navigation. Permet d’afficher les fichiers grib. Etc… et j’en passe…. Inconvénient : pour un tel  logiciel et en plus gratuit je n’en vois pas ! C’est un logiciel très intéressant que l’on va détailler un peu plus loin.

 PolarView:  http://www.polarnavy.com/ prend en compte une cartographie raster (donc potentiellement gratuite…) et aussi vectorielle  et propose les mêmes fonctionnalités que Open CPN mais est payant 49 $.

 Qtvlm : Un hybride qui fait pas mal de choses, grib, routage:  http://wiki.virtual-loup-de-mer.org/index.php/QtVlm qui a déjà fait l’objet d’essais dans le blog du CNBR http://www.cnbr13.com/article-logiciel-de-routage-gratuit-qtvlm-pour-mac-et-pc-104001334.html. Je ne vais donc pas l’étudier ici.

 

CHOIX SUR PC :

Bien entendu il y a plein d’autres logiciels de navigation et météo sur PC mais les plus connus sont ceux que je viens de citer.

Sur PC , mais mon choix s’arrêtera sur OpenCPN pour la navigation car c’est un vrai couteau suisse de plus gratuit et sur Squid pour la météo et le routage météo, car il fournit des fichiers grib suffisamment précis et permet le routage. On va les étudier dans un prochain chapitre.

 Sur Android logiciels de météo

 Weather 4D : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.app4nav.android.weather4d&hl=fr_FR   Logiciel gratuit avec  un abonnement 10 € / an pour la météo avec des modèles précis dont WRF France. Logiciel très ergonomique et facile à prendre en main. Nombreuses options mais hélas  sur la version Android pas de routage météo proposé. A noter que dans la dernière version on peut télécharger des cartes plus précises et qu’un module GPS NMEA fonctionne pour afficher la trace du voilier en navigation avec en plus un module de gestion de route avec ajout de waypoints. Hélas je n’ai pas trouvé comment récupérer les fichiers grib pour les exploiter dans d’autres logiciels. Peut-être en rootant mon Smartphone ou ma tablette, mais là c’est une autre histoire…..

 SailGrib WR : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sailgrib_wr.paid&hl=fr_FR    version payante 25 € ou https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sailgrib_wr&hl=fr_FR  version gratuite.  Ce logiciel dans sa version payante 25 € est également très intéressant car en gros il sait faire ce que Weather 4D ne sait pas faire. Il possède une interface plus austère mais il permet de faire du routage météo, d’importer et d’exporter des fichiers gribs  (par défaut téléchargement de gribs gratuits au modèle GFS mais vous pouvez aussi importer d'autres gribs plus précis issus d'autre logiciels). Il est ouvert car il permet d’exporter des fichiers .gpx issus du routage météo qui peuvent être ensuite utilisés par d’autres logiciels. On va voir cela plus loin. Il permet même d’exporter la route issue du routage météo sous forme de tableau de route au format excel !

 Avalon Routeur : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.avalon.avalonoffshore.app&hl=fr version payante 15 € ou https://play.google.com/store/apps/details?id=com.avalon.avalonrouter.app&hl=fr version gratuite. Site de l’éditeur : http://www.avalon-routing.com/index.php/fr/  Je n’ai fait qu’un tour rapide de ce logiciel édité récemment en novembre. Il semble prometteur et je le testerai plus tard.

Si vous ne possédez pas de logiciel pour charger et gérer des fichiers grib vous pouvez également le faire à partir du site de météo consult :http://marine.meteoconsult.fr/carte/meteo-marine/fichiers_grib.php

Un lien que je trouve très complet récent et donc à jour et qui fait un panorama très précis de tout cela : http://pierre.lavergne1.free.fr/special_voileux/meteo/meteo%20intro.html

 

Sur Android logiciels de navigation

 Navionics sur tablette : https://play.google.com/store/apps/details?id=it.navionics.singleAppEuropeHD&hl=fr 59 € ou sur smartphonehttps://play.google.com/store/apps/details?id=it.navionics.singleAppEurope&hl=fr  39 €

C’est semble t’il le plus utilisé sur android car déjà édité depuis plusieurs années. L’intérêt de la cartographie navionics est quelle demeure assez fluide et précise à l’écran. A noter que dans les nouvelles versions on peut tracer une route et je trouve que l’outil de mesure de distance est simple intuitif et bien fait. Ce logiciel propose plein d’options que je trouve intéressantes si on fait du « tourisme »  mais bien peu utiles en navigation. Par exemple guides et magazines sur une zone, chargement de cartes google map  (si on a internet…) etc…  La gestion des archives qui permet d’envoyer ses routes ou ses photos par email, Facebook ou twitter reste selon moi anecdotique en navigation mais peut s’avérer intéressante si on dispose d’une connexion internet et que l’on partager tout cela.

Plan2Nav https://play.google.com/store/apps/details?id=com.jeppesen.plan2nav&hl=fr logiciel gratuit avec cartes payantes pour la méditerannée 20 € : Ce logiciel est basé sur une cartographie C-MAP. Globalement ce logiciel propose les mêmes fonctions que Navionics mais  le tracé des routes ainsi que la mesure des distances demeure moins précis et moins ergonomique que sur navionics.

 Il est important de noter que Navionics et Plan2Nav ne permettent pas d’importer des routes ou des gribs issus d’autres logiciels. C’est selon moi leur principal défaut.

Marine Navigator https://play.google.com/store/apps/details?id=de.kemiro.marinenavigator2&hl=fr 6 € ou version gratuite https://play.google.com/store/apps/details?id=de.kemiro.marinenavigator&hl=fr Le principal intérêt de ce logiciel est qu’il est quasiment gratuit et qu’il ne propose pas de chargement de cartes payantes. Il permet d’importer des cartes raster format BSB / KAP et si vous disposez déjà de tout un jeu de cartes à ce format vous pouvez les utiliser sur ce logiciel. J’ai donc récupéré tous les .KAP de la cartographie raster de méditerranée que j’avais sur Open CPN sur mon PC et j’ai importé toutes ces cartes sur Marine Navigator sans problème.

Je dispose donc d’une cartographie complète et gratuite sur ce logiciel issue de mon PC.  Ce logiciel est assez fluide avec sa cartographie raster et permet de tracer des routes ou d’en importer au format .GPX

Il est sans fioritures et selon moi plus ouvert que Navionics ou Plan2Nav.

On voit à travers ce rapide panorama que sur android il n’y a pas pour le moment de logiciel équivalent à Open CPN qui permettrait de centraliser toutes les informations sur un seul écran : A savoir grib + routage météo + navigation précise sur une vraie cartographie marine raster ou vectorielle. Sur android il y des logiciels  soit plus tournées vers la météo, soit des logiciels plus tournées vers la navigation mais pour le moment il n’y a aucun logiciel qui permet de mixer toutes ce données.  Alors la question se pose :  à quand Open CPN sur tablette android ? surement pour bientôt mais c’est hélas pas encore arrivé. Un lien intéressant là-dessus avec un des développeur Open CPN :  http://www.cruisersforum.com/forums/f134/ocpn-for-android-proof-of-concept-and-teaser-133759.html

 

CHOIX SUR ANDROID :

Sur Android le choix est donc plus compliqué :

Selon moi un logiciel tel que la dernière version de weather 4D Android qui intègre le GPS et donc le suivi de route ( + communication Wifi NMEA)  et des gribs précis serait parfait si il disposait en plus d’une cartographie marine précise et d’un module de routage météo.  En attendant il faut se contenter de ce que l’on a : Selon moi si on ne veut pas se compliquer la vie en navigation, ce logiciel weather 4D très bien réalisé et d’une utilisation simple  est le meilleur choix et constitue le complément parfait à la navigation. Dans ce cas-là on aura sur notre tablette avec weather 4D le suivi météo de la route avec les gribs affichés et sur le traceur on aura le suivi standard de navigation.

Par contre si on aime l’informatique et que transférer des fichiers d’android vers un PC ne présente pas de difficultés particulières, le logiciel  Sailgrib qui ne se substitue pas à weather 4D  constitue une alternative intéressante et permet d’aller plus loin dans l’exploitation des données de routage météo avec possibilité d’exportation de ces données vers d’autres logiciels tels que open CPN sur PC. On va voir cela un peu plus loin.

Pour les logiciels de navigation sur Android avec GPS et cartographie marine soit on se contente de l’ergonomie « sympa » de Navionics avec beaucoup d’options « touristiques » et une approche selon moi un peu trop « marketing » et relativement chère pour des applications android, soit on se contente de la simplicité  de Marine Navigator à condition d'avoir déjà des cartes au format raster BSB/KAP. Ce logiciel est moins cher et  va à l’essentiel (ce que je préfère).

 

Exploitation des données de routage et de météo

Si vous vous intéressez un peu à l’informatique et que vous voulez aller un peu plus loin dans l’utilisation de vos logiciels de navigation ce dernier chapitre est peut-être pour vous !

Ayant rapidement balayé les possibilités des logiciels de navigation et météo sur PC Windows et Android et gardant à l’esprit cette idée-là : « En navigation la vrai valeur ajoutée de l’informatique est de pouvoir mixer intelligemment des données météo (norme fichiers grib) et des données de routage (norme fichiers .gpx)  dans des logiciels de navigation utilisant le GPS et affichant la trace de navigation en cours sur une cartographie marine précise raster ou vectorielle. » et sachant qu’il n’y a pas pour le moment pas de réponse satisfaisante sur Android, une alternative qui me semble intéressante demeure :

Exploiter les données de routage météo issus de Squid sur PC ou sailGrib sur Android et les afficher dans un logiciel de navigation « tout en un »  tel que Open CPN sur PC

Dans ce cas moyennant quelques manipulations que je vais détailler, avec une solution peu côuteuse, (Open CPN gratuit, Gribs GFS gratuits ou gribs plus précis avec abonnement mensuel à Squid/Great Circle à 20 € et optionnellement sailgrib à 25 €) vous allez pouvoir faire ce que savent faire des logiciels beaucoup plus chers.

On va se mettre dans la situation où l'on doit faire une traversée Minorque / Port de bouc (un grand classique pour beaucoup d'entre nous dès que les beaux jours arrivent et que l’on doit hélas rentrer de vacances ; il s’agit là d’une route réelle que j’ai suivi cet été pour mon retour de vacances)

 

Quand charger les gribs et faire le routage ?

Evidemment tant qu'on est à terre, a intervalles réguliers pour déterminer le meilleur moment du départ, quand la fenêtre météo semble bonne et correspond à nos impératif de date de départ: juste avant le départ.

Mais quand on est déjà parti au large à environ 10 milles des côtes si on capte encore le réseau 3g sur son smartphone Android, on peut encore charger des gribs et faire un dernier routage. Cela permet de confirmer les dernières options de routage chargées quelques heures avant le départ. Sur  tout Smartphone Android il est possible de partager sa connection 3G en wifi avec sa tablette ou son PC. Aller dans : paramètres / Sans Fils et réseaux / Plus / Partage connexion et Pt accès mobile / Point d'accès Wifi Mobile. Une fois que la connexion 3G partagée est établie sur le Smartphone Android  aller sur son PC ou sa tablette, activer le wifi et choisir le Wifi de son smartphone (souvent nom du réseau: AndroidAp) On peut alors continuer a naviguer sur internet  sur son PC ou tablette (certes lentement) et on peut donc aussi continuer à télécharger des gribs tant que cette connexion internet via le reseau 3G de notre smartphone partagé en wifi est disponible. ( Bien entendu avec ce mode de connexion 3G/internet,  en croisière le long des côtes, on peut charger des gribs quand on veut , il n’est donc pas toujours nécessaire d’être à proximité d’une borne wifi dans un Port. )

 

Chargement de données météo sur SQUID PC et routage

L’intérêt de Squid est qu'il permet de télécharger des gribs plus précis et plus nombreux  par rapport aux modèles météo fournis avec ZyGrib qui reposent sur un seul modèle GFS maille 0,5. 

Sans option payante sur la zone méditerranée,  Squid permet de télécharger les gribs suivants: GFS maille 1°, GFS maille 0,5°, GFS maille 0,25°, GEM maille 0,6°.

Avec l'option payante 5€ / semaine ou 19€ / mois (abonnement "croisière" minimum),  Squid permet de télécharger les gribs suivants: ceux cités précedement + GCWF 0.1° (Great Circle WRF) + GCWF 0.03° (Great Circle WRF), et pour l'état de la mer hauteur, fréquence et sens des vagues : WW3 EU 0.2°.

A noter que le modèle GCWF 0,03° qui possède une maille très fine et prend en compte tous  les phénomènes météos locaux côtiers  n'existe que sur la zone allant de Carry à Porqueroles. Généralement en croisière j’utilise pour mes traversées le modèle GCWF 0.1° qui me semble suffisant et qui a une maille 5 fois plus fine que le GFS 0,5° standard de zygrib.

Pour les régatiers des modèles météo avec des mailles encore plus fines existent mais moyennant un abonnement plus élevé.

Interface de chargement des gribs:

Sur partie gauche de l’écran, interface très simple avec sélection des différentes options que l’on veut ou pas.  Sur partie droite liste des modèles météo sélectionnables.  A noter que les modèles météo pour lesquels on n’est pas abonné sont grisés et barrés.

 

Procédure à suivre pour le routage SQUID :

Aller dans Menu Route / Nouvelle Route. Indiquer les deux waypoints de départ (Minorque Ciudadella ) et d’arrivée (Port de Bouc)  à l’aide de la souris. Pour cela un premier clic sur le point de départ et un second clic sur le point d’arrivée permettent d’obtenir la route directe à enregistrer. Enregistrer cette route directe.

Aller dans Routage / Nouveau Routage.

a) Sélectionner la polaire de votre voilier, (ou créez là si elle n’existe pas en éditant une polaire existante et en la modifiant avec le tableau de la polaire de votre voilier et en l’enregistrant avec le nom de votre voilier).

b) Sélectionnez la route directe Minorque / Port de Bouc que vous venez de créer.

c) Sélectionnez votre Date / heure de départ

d) Dans Routing Parametres sélectionnez le modèle météo GCWF ( Maille 0,1) et ajustez les autres paramètres.

e) Dans Motor sailing Choisissez si vous voulez activer le moteur si la vitesse du bateau à la voile est inférieure à un certain seuil.

f) Si vous n’avez pas préalablement chargé le grib sur la zone correspondant à cette traversée, sélectionnez :  Télécharger le fichier grib lié au routage.

g) Cliquez sur démarrer, voilà le routage résumé.

Bien entendu parallèlement on peut éditer un tableau de route très complet ainsi qu’afficher le détail des gribs heure par heure.

A noter qu’avec une route directe j’aurai été plein vent arrière (allure peu confortable et peu performante sur la plupart des voiliers) et qu’en tenant compte des polaires de mon voilier plus avantagé au Largue cette route est plus longue mais beaucoup plus rapide. Cette route très à l’est m’a aussi permis d’éviter un coup de vent sur le cap Creus.

 

Chargement des données météo sur SailGrib WR Android et routage

A noter que sailGrib WR ne permet pas de télécharger des gribs avec un maillage fin, il permet seulement de télécharger par défaut des gribs au modèle GFS 0,5°. Mais rien n’empêche de copier dans le répertoire de download des gribs de la tablette ou smartphone android des fichiers gribs avec un maillage plus fin (issus de squid par exemple), dans ce cas le format des grib doit être standard (.grb). Par défaut les gribs de squid sont au format .grb2 il faut donc les convertir au format .grb ; le menu météo/ Convertir Grib dans squid le permet. En connectant son Smartphone avec un cable USB sur le PC il suffira alors de copier les gribs du répertoire du PC vers le répertoire de download sur la tablette android.

Dans SailGrib WR, pour faire un routage la logique a suivre est à peu près la même que sur Squid :

a)      Menu Ouvrir Grib : Ouvrir le fichier grib voulu correspondant à la zone et à la période de la traversée (ici un GFS donc moins précis).

b)      Menu faire un routage : Indiquer les deux wayoints de départ et d’arrivée. Pour cela un premier long clic sur le point de départ et un second long clic sur le point d’arrivée permettent d’obtenir la route directe à enregistrer (par défaut route_1).

c)       Sélectionnez votre Date / heure de départ

d)      Sélectionner la polaire de votre voilier (à noter que le menu polaires permet d’éditer une polaire et de la sauvegarder)

e)      Sélectionnez routage mixte (Naviguer au moteur si la vitesse du voilier est inférieure à un certain seuil)

f)       Important dans les différentes options  sélectionner créer un fichier GPX de la route car cela sera ensuite utile sur Open CPN (et éventuellement créer un fichier excel de la route c’est sympa, pourquoi pas…)

g)      Cliquez sur lancer le routage , voilà une copie d’écran du routage avec l’affichage  de la simulation de route du voilier à un quart du parcours. (Le carré Blanc d’informations à gauche de l’écran Lat,Lon,Vent,Press,Nuage,Cape,SOG/COG,SWA,DTF correspond ici aux informations courantes de navigation du voilier symbolisé ici par un petit triangle rouge à environ un quart du parcours)

Il faut noter que pour faire ce routage j’ai utilisé un fichier grib chargé sur la même période du 25 Aout 2014 (hélas mon retour de congés d’été…)  mais basé sur un modèle GFS moins précis et souvent plus optimiste. On peut toutefois  noter que l’allure générale du routage est le même avec une heure d’arrivée quasi identique à 6 minutes près.

 

Exploitation des gribs et des données de routage issus  de Squid dans open cpn

Nous aurions aussi pu prendre QtVlm qui est logiciel de routage météo gratuit mais il a fait déjà l’objet d’essais dans le Blog du CNBR mais si on veut un routage précis il faut charger des gribs hélas souvent payants…

A noter que SQUID avec un abonnement d’un cout minimum permet de télécharger autant de gribs précis que l’on veut sur la période de l’abonnement sans limitation de nombre et de taille de fichiers téléchargés.

Chargement du fichier de routage de SQUID dans Open CPN :

Hélas dans Squid le fichier de routage est au format .KML  et pour l’importer facilement dans open CPN il est nécessaire de le convertir au format .GPX, on va donc utiliser un logiciel de conversion ITM Converter.

Le lien pour télécharger gratuitement ce logiciel : http://www.benichou-software.com/   Ce logiciel permet de convertir à peu près tous les fichiers de routes utilisés généralement par nos programmes de navigation GPS, + Google Hearth, etc…

Une fois téléchargé et installé,  lancer ce logiciel ITN Converter et ouvrir le fichier .kml de routage voulu issu de votre routage SQUID (généralement dans le répertoire Mes documents / squid / route /routing) 

Ne sélectionner que les waypoints du routage (ici les 34 waypoints), cliquer sur OK

 

Sélectionnez dans la liste déroulante le format d’exportation GPX, puis cliquez sur exporter, notez bien le nom du fichier et son répertoire pour pouvoir ensuite l’utiliser dans Open CPN.

 

Parenthèse pour les curieux en informatique :

La plupart des fichiers de routage reposent sur une norme très largement utilisée en informatique : XML (un grand standard de description de données en  informatique que j’utilise tous les jours dans les programmes que je développe)

Si vous êtes curieux et que vous voulez voir le contenu de tels fichiers  (qui ne sont qu’une série de waypoints ou de points avec coordonnées Latitude / Longitude) vous pouvez renommer ces .KML ou .GPX  en .XML et les ouvrir avec votre navigateur. Vous les verrez alors « en clair » et vous verrez à quoi cela ressemble : instructif…. que pour les curieux

Il ne vous reste plus qu’a importer ce fichier de routage .GPX dans open CPN :

Cliquez sur l’icône gestionnaire de route d’open CPN : 
La fenêtre suivante s’ouvre 

Cliquez sur importer .GPX en allant chercher le fichier que vous venez d’exporter en .GPX à l’étape précédente puis cliquez sur OK.

 
Voilà la route issue de votre routage météo importée dans Open CPN qu’il vous suffira de suivre:

Chargement du fichier grib de SQUID correspondant au routage dans Open CPN :

Rappel il est impératif que le fichier grib issu de Squid soit au format .grb pour qu’il puisse être ouvert dans open CPN. Par défaut les gribs de squid sont au format .grb2, il faut donc les convertir au format .grb. Rappel: dans SQUID le menu météo/ Convertir Grib le permet.

Cliquez sur l’icône Grib d’open CPN:  

Sélectionnez le dossier où vous voulez aller chercher le grib et il ne vous reste plus qu’a sélectionner l’affichage du grib en fonction de l’heure courante

A intervalles réguliers (ici échelle toutes les heures) sur une cartographie marine précise, vous pouvez ainsi vérifier la trace réelle de votre voilier et les conditions réelles météo rencontrées à un instant T par rapport à la route idéale issue du routage météo et  par rapport au fichier grib sélectionné sur l’heure voulue.

 

Exploitation des gribs et des données de routage issus de SailGrib WR dans open cpn

Pour exporter des données de routage issues de SailGrib WR, SailGrib génère directement des fichiers au bon format .GPX compréhensibles directement par open CPN. La procédure est donc plus simple :  il vous suffira de copier sur le PC le fichier de routage météo (.GPX) et le fichier grib (.GRB) correspondant ayant servi a faire ce routage.  Pour cela connectez votre smartphone ou votre tablette android à votre PC avec un cable USB et copiez le fichier  de routage (.gpx) du répertoire /sailgrib/gpx vers votre PC et copiez  le fichier  Grib (.grb) du répertoire /download vers votre PC.

La procédure d’importation du fichier de routage et du fichier grib est ensuite exactement la même que celle décrite précédemment.

 

Conclusion

Le routage météo n’est pas une science exacte mais permet d’envisager en croisière des traversées plus sereines et selon les dires du capitaine qui aime jouer avec l’informatique : « avoir une route optimisée ». Dans les traversées en méditérannée qui ne durent guère plus de deux jours, les prévisions météo etant souvent assez fiables à deux jours, (à condition d'etablir le routage le plus tard possible au moment du départ ou même après en mer tant qu'on capte de la 3G) le routage météo peut donc demeurer assez fiable et prends là tout son sens.

Bien entendu le routage météo prend tout son sens en course au large dans la stratégie météo à adopter qui influe  souvent sur le classement. Pour tous  ceux qui jouent à ces immenses courses au large virtuelles que sont Virtual Regatta avec le Vendée Globe ou la route du rhum, il y a fort a parier que les premiers de ces courses virtuelles utilisent massivement et quotidiennement des logiciels de routage météo !…..

 

Prochains Chapitres autour du NMEA

Open CPN peut dialoguer en NMEA avec la centrale de navigation. Si votre PC est relié au réseau NMEA de votre voilier, cette communication étant bi directionnelle, rien ne vous empêche de faire en sorte que votre pilote automatique utilise cette route issue du routage météo sur Open CPN plutôt que celle utilisée par votre traceur. Cela étant un peu long à expliquer, cela pourrait faire l’objet d’un chapitre ultérieur.

L'autre catégorie de logiciels sont tous ceux qui exploitent les données NMEA issues de la  centrale de Navigation. Ces logiciels se contentent de répéter les informations déjà présentes sur les écrans de contrôle du voilier, principalement issus des « capteurs » suivants: gps du traceur, anémomètre, loch, profondeur, AIS. Contrairement aux logiciels de routage et de météo qui fonctionnent de façon autonome, il n'apportent donc pas un réel plus à votre navigation,  ils sont donc simplement là pour votre confort et servent de répétiteurs d'informations déjà affichées sur vos instruments courants de navigation. Leur utilisation nécessite un partage de données NMEA et donc l'installation d'un dispositif physique permettant de partager ces  données qui circulent déjà sur le réseau de votre voilier.

Plan du prochain chapitre: 

- NMEA 0183 / NMEA 2000 c'est quoi ?

- NMEA et les informations de navigation

- NMEA et l'AIS

- NMEA et le routage avec le pilote automatique

- Installation d'un Multiplexeur

- Quelques multiplexeurs WIFI

- Quelques modèles d'AIS

- Logiciels exploitant les données NMEA sur PC

- Logiciels exploitant les données NMEA en WIFI sur Android

Commentaire de Henri Laurent, conception du logiciel Sailgrib :

 

Bonjour,

Je suis le concepteur de l'application Android "SailGrib WR".
Je viens de lire votre post "Les logiciels de navigation et météo" et vous remercie de la présentation que vous faites de l'application.

Je tenais simplement à corriger une petite erreur dans votre post.
Vous dites : "A noter que sailGrib WR ne permet pas de télécharger des gribs avec un maillage fin, il permet seulement de télécharger par défaut des gribs au modèle GFS 0,5°."
Ce n'est pas exact. Depuis plus d'un an, SailGrib donne accès gratuitement aux fichiers à maille fine de MétéoConsult. J'ai eu d'excellents retours sur l'utilisation de ces fichiers en Méditerranée. L'application donne aussi accès à tous les modèles de Great Circle dont le GCWF à mailles fines qui couvre la Méditerranée (ce modèle est accessible uniquement par abonnement auprès de Great Circle).

Je vais par ailleurs très prochainement ajouter les fichiers, eux aussi gratuits,

issus du modèles Skiron (http://openskiron.org/en/) qui couvrent toute la méditerranée à une maille très fine.


Bon vent,

Henri
www.sailgrib.fr

 

Merci pour votre commentaire, n'hésitez pas à nous faire part des évolutions de votre produit. Et tous nos voeux pour cette nouvelle année. Bon vent à vous aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents